Beauté

Ma bataille contre la perte de cheveux

1) L’ALOPÉCIE… ou la perte de cheveux

C’est un sujet un peu sensible. J’ai lu( santé nutrition) que 25 pour cent des femmes entre 35 et 45 ans étaient concernées. Sauf que me concernant( et aussi les filles que j’ai connu à qui c’est arrivé) c’était avant 30 ans.

Voila, il y a dix ans j’ai commencé à perdre mes cheveux. De manière monstrueuse je dois dire.  Ça s’appelle l’alopécie. J’ai vu alors plusieurs dermatos, fait des analyses.  Nada. On m’a donné des compléments alimentaires. Demandez moi, je les ai tous testés. On m’ a prescrit du minoxidil. On m’ a conseillé d’arrêter les shampoings “standards qui moussent”. Rien n’a fonctionné. Je me lavais les cheveux tout les jours car dès lors qu’ils devenaient raplaplas je ressemblais à un oiseau déplumé. Personne n’avait de recette miracle. Personne à part ces deux collègues asiatiques que je ne remercierai jamais assez.

2) LE GINGEMBRE          

Le premier conseil vient donc d’une collègue chinoise, qui, ayant parlé de mon problème à sa mère, me dit d’intégrer dans mon alimentation des ingrédients noirs: sésame noir, champignons noirs ( elle m’en avait d’ailleurs ramené), et aussi, de masser mon crane une ou deux fois par semaine avec du gingembre frais.

3) LE SHIKAKAÏ

Le second conseil, vient d’une amie thaïlandaise branchée ayurveda qui me parle alors de la racine d’un arbre qu’il faut appliquer sur les cheveux (il y avait tout un rituel autour, mais elle ne l’a pas détaillé)pour les faire repousser. Il s’agit de la poudre de shikakaï( acacia concinna).

Le sézame noir et les bons champignons noirs c’est pas facile à trouver. Il faut de bonnes copines ou aller dans des boutiques spécialisées et recommandées. Mais le gingembre, y en a partout. Ni une, ni deux, j’attaque, le passe à la centrifugeuse ( en même temps tu te fais un petit jus pomme carotte gingembre au top…) et je masse avant chaque shampoing 10 minutes. Ouais c’est long. Et après, le shampoing au shikakaï( trouvé sur internet seulement pour le moment). Perso, je le fais à la louche maintenant, mais si je me souviens bien, les proportions sont 25 grammes de poudre de shikakaï mélangés à 50 ml d’eau bouillante. Bien mélanger, laisser refroidir et appliquer comme un shampoing normal. Attention NE JAMAIS LE PRÉPARER A L’AVANCE, UNE FOIS MÉLANGÉ A L’EAU NE SE CONSERVE PAS . NE PAS RESPIRER LA POUDRE IRRITE LES BRONCHES

4)  RÉSULTATS

Petite routine peu contraignante, par rapport au résultat. Je vais chez mon coiffeur de l’époque, qui me demande ce que j’ai fait à mes cheveux. Avec l’ appréhension de passer encore une fois pour une espèce de babos, je lui raconte ma tambouille. Il m’ a juste dit: ” continuez” en me montrant entre deux mèches la repousse de mes cheveux. J’ai failli pleurer, ça faisait une éternité que ce n’était pas arrivé.

5) CONCLUSION

Qu’est ce qui a marché? Le massage de la tête active la circulation, le gingembre aussi . Le shikakaï, véritable révélation en mode no poo.  Je l’utilise en cure de 3 mois. Il laisse les cheveux… propres déjà, brillants, agit contre les pellicules, favorise la pousse, renforce la racine. Il est bon pour tout les types de cheveux, pas besoin de le mélanger à quoi que ce soit ou de faire des soins, il est auto- suffisant. Après c’est différent pour tout le monde, je partage pour celles et ceux qui ont tout essayé et qui ont peut être besoin d’un conseil d’amie…

Un petit mot pour celle et ceux qui ont les cheveux afro et qui souhaitent leur redonner vigueur. En effet, j’ai pu constater que certaines de mes amies se ruinaient en soin pour faire repousser des cheveux abîmés par des coiffures très lourdes. Je pense que le gingembre est excellent pour stimuler le cuir chevelu et le shikakaï adapté à tout type de cheveux, mais en complément, voici une petite tambouille maison qui devrait montrer ses preuves:

50 ml huile d’argan

50 ml de beurre de karité fondu au bain marie

10 gouttes d’HE  Bay Saint Thomas ( Pimenta racemosa)

Avant le shampoing si possible, laisser poser toute la nuit une fois/ semaine. Dans un prochain article, je détaillerai les propriétés des huiles et beurres végétaux pour créer vous même si ça vous dit vos cosmétiques.

2 thoughts on “Ma bataille contre la perte de cheveux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*