Actualités

crème de jour DIY

indispensable

 Élément essentiel du quotidien. En effet, la routine beauté la plus simple se compose d’un bon démaquillant ainsi que d’une crème répondant aux besoins de notre peau. Nous avons vu, dans un précédant article qu’il était possible d’adapter son démaquillant maison à son type de peau. Il en est de même avec la crème de jour à faire soi-même.

Les arguments pour créer soi-même sa crème de jour sont nombreux: comme pour la cuisine, on sait exactement ce qu’il y a dedans, on réduit les déchets ( sachant que les composants de la crème peuvent avoir d’autres fonctions), et accessoirement on obtient, sous réserve de choisir soigneusement ses ingrédients, un produit de qualité efficace et à moindre coût.

travaux pratiques

J’ai trouvé et testé pas mal de recettes, sur les blogs et dans mes livres d’aromathérapie. Evidemment je les ai adaptées à mes proches( ces cobayes MOUHAHAHAHA!!!!) en fonction de leurs attentes pour leurs types de peaux: grasses, sèches, matures, mixtes, soins de nuit…. Et voilà le résultat: ” c’est trop gras!!!)

Alors voilà ce que je vais vous répondre, ce n’est pas trop gras, vous êtes justes habitué-ées à un rituel trop rapide et avec des soins remplis de matières synthétiques, issues de la pétrochimie ou encore de souffrance animale inutile. Comme je suis sympa et à l’écoute, j’ai quand même essayé de faire une crème très simple, adaptée à tout type de peau débutant dans le diy healthy. A vous de la customiser en fonction des crèmes adaptées aux différents types de peaux que je vous livre plus bas.

l’essai concluant

La difficulté pour moi, concernant l’élaboration de cette crème, était de trouver un bon émulsifiant. J’ai lu plusieurs choses au sujet des émulsifiants naturels et végétaux. Rien ne me convenait. Et puis un jour, je me promenais sur le site slowcosmétique , j’ai trouvé une cire végétale. Bonne pioche. Voilà après chacun va bien sûr faire à sa sauce, je ne livre qu’une option et je ne vous cache pas que j’étais vachement contente quand je l’ai trouvée.

J’aurai bien aimé rajouter un petit filtre solaire. Je lis souvent sur les blogs que les huiles et beurres végétaux contiennent des filtres anti-uv. Je n’ai pas réussi à en trouver la preuve scientifique formelle. Dès que je l’aurai, vous en serez informés. J’ai trouvé l’oxyde de zinc sans nanoparticules, je le testerai cet été dans une crème solaire DIY et on verra bien. Assez de blabla, plus de recettes!

                                            base

On simplifie au max. Perso, j’achète pas de produits cosmétiques chez les marques spécialisées DIY. Produits moins chers certes, mais peu qualitatifs selon mon expérience, et aussi peu éthiques. Le mieux, acheter moins, mais qualitatif. Les huiles que j’utilise se restreignent donc de plus en plus, même si j’avoue, j’arrive pas à passer au local. On simplifie donc les recettes et, c’est pas plus mal, niveau résultat, c’est aussi bien.

Donc c’est la première crème à utiliser pour débuter dans le soin “maison”. Pour la recette, Il vous faut de l’huile , un émulsifiant et un hydrolat. Je rajoute un trait de vitamine E pour la conserver sachant qu’il faut quand même la laisser au réfrigérateur. Il existe d’autres moyens de conserver les crèmes, on en reparle très vite.

Dans les autres soins que je vous ai proposé, il y avait de l’huile de coco. Si on en a chez soi( cuisine et autre), c’est bien, sinon, l’huile de jojoba suffit. Elle est multifonction et surtout sa compo s’approchant du sébum, elle est compatible avec notre peau. Je fais mes crèmes avec, je la trouve parfaite. L’hydrolat, toujours pareil, on choisi celui qui s’adapte le mieux avec le type de peaux, il sera utile pour se démaquiller et pour tous les soins visage.

A suivre, les ingrédients selon les différents types de peaux.

peaux grasses

  • phase huileuse : jojoba, noisette, coco
  • phase acqueuse : hydrolat tea tree ou myrthe vert
  • optionnel: HE tea tree, palmarosa, géranium, lavande officinale

peaux sèches

  • phase huileuse : huile avocat, beurre de karité, germe de blé, jojoba
  • phase acqueuse : hydrolat fleur d’oranger
  • option: bois de hô, palmarosa

peaux normales à mixtes

  • phase acqueuse : hydrolat lavande, bleuet ou rose
  • huile chanvre, noisette, jojoba
  • HE géranium, lavande officinale

soin anti-rides

  • phase huileuse : argan, rose musquée, avocat, bourrache, germe de blé, olive ou jojoba
  • phase acqueuse : hydrolat rose damas
  • HE géranium rosat, lavande officinale, ylang-ylang

ma recette

  • 15 ml  huile de jojoba
  • 5 ml huile de coco
  • 10 ml hydrolat ( rose, lavande ou géranium pour moi)
  • 1 g cire végétale
  • 10 gouttes de vitamine E
  • 10 gouttes d’HE 5( géranium en ce moment)

Faire chauffer au bain-marie d’un côté les huiles et la cire, de l’autre l’hydrolat( certaines rajoutent de l’aloé véra, j’ai pas essayé encore , j’en profiterai quand j’aurai la plante, pas envie d’un contenant plastique de plus) lorsqu’elles arrivent à la même température( 65°C, oui il vous faut un thermomètre de cuisine), les mélanger afin qu’elles forment l’émulsion. Hors du feu, rajouter la vitamine E et les HE choisies. Mettez au réfrigérateur. J’attends un ou 2 jours avant d’utiliser et après elle dure à peu près un mois.

Allez, en bonus, voici mon dernier ratage… le jour ou plus rien ne fonctionne… J’en ai fait deux, l’émulsion n’ayant pas pris me suis arrêtée là. Je les utilise quand même, suis juste dégoûtée.

L’erreur, c’est un excès de confiance, ai voulu refaire de tête et j’ai oublié qu’il fallait chauffer l’hydrolat. C’est moche. je sais. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*