Actualités

commencer à réduire ses déchets en 5 points

Parce qu’on a pas envie de vivre sur une poubelle

C’est pas grand chose, j’en ai conscience… imaginons que vous lisiez cet article et que l’envie vous prenne d’essayer. Pour illustrer, voici quelques chiffres. Un habitant en île de France produit 600 kg de déchets par an. 800 millions de tonnes de déchets en France par an. 40% seulement sont recyclés. Une partie va à la décharge, une autre est incinérée,20% va au recyclage, 14% va au compostage.

Si vous vous trouvez ici, c’est que le sujet ne vous passe plus au-dessus de la tête. Vous êtes convaincus ou du moins vous soupçonnez que c’est au quotidien qu’il faut changer les habitudes. Vous en avez marre de jeter votre poubelle juste après avoir fait les courses? c’est normal, c’est abusé: carton, plastique, emballages divers et variés… mais pourquoi faire?

J’aimerai trouver des chiffres correspondants aux déchets liés à la salle de bain. Franchement, même sans les avoir je peux vous assurer que c’est une cata: cotons démaquillants, bouteilles de shampoing, de gel douche, cotons-tiges, lingettes…

Bouger ses habitudes est assez gratifiant et croyez moi ou pas, permet aussi de faire des économies. Allez on est pas là pour faire du blabla, commençons

1) Faire ses produits ménagers

Yes! On va dégager tous ces produits toxiques et leurs bouteilles dégueu… Alors y a plusieurs écoles, moi j’utilise du vinaigre blanc. Pour les vitres, le frigo, la salle de bain, les toilettes, le sol, la cuisine, etc… En mélange 1/3 avec 2/3 d’eau ( le plus souvent je fais 50/50 en fait, mais je vous donne la recette de base à vous de voir),10 gouttes d’huile essentielle de citron et des écorces de citron. Je conditionne le tout dans des bouteilles ou bocaux recyclés maison, le plus pratique étant bien sûr le vapo… Pour les traces tenaces, je saupoudre de bicarbonate avant de nettoyer avec ce produit.

La lessive, j’ai mis plus de temps. J’ai commencé avec des paillettes de savon d’Alep, mais j’ai pas aimé. Même avec de l’huile essentielle de lavande j’aimais pas l’odeur, elle ne désodorisait pas, et laissait souvent des traces sur le linge. J’ai repris les lessives bios liquides jusqu’à ce qu’une amie de ma sœur me vante les mérites du savon de Marseille. J’avais un gros à priori par rapport à mon expérience avec le savon d’Alep mais rien à voir. Le linge sent bon rien besoin d’ajouter et c’est nickel.

Il suffit de mélanger 50 grammes de copeaux de savon pour un litre d’eau bouillante. Le savon se dissout et puis voilà c’est magique on a de la lessive. Il faut au maximum essayer d’avoir un savon de bonne qualité, je vous donnerai prochainement le lien d’une savonnerie traditionnelle sérieuse.

2) Ne plus utiliser de papiers/ cotons jetables

Exit papier essuie-tout, serviettes jetables, cotons démaquillants, mouchoirs, lingettes bébés et si vous en avez le courage papier toilette. Je vois vos têtes: elle est folle!!! Le papier toilette non mais allô!!! Voilà voilà alors vous pouvez essayer le pq réutilisable ( à laver assez rapidement et à 60 minimum) ou alors investir, je vous en dit pas plus, mais voilà un lien https://www.ecobidets.net.nz/ … Pour le quotidien, je vous apprends pas grand chose: t-shirt abîmés pour les vitres, torchons, brosses, etc pour le ménage.

Pour la salle de bain, si vous n’êtes pas adeptes du DIY ( ma maman recycle les vieilles serviettes de bain en lingettes pour bébé) il existe des marques qui en vendent des toutes faites, je vous donne le lien de celle chez qui j’achète mes cotons démaquillants https://www.tendances-emma.fr/ petit bémol concernant les textiles en bambou, pour en savoir plus allez voir l’article sur les textiles écolos .

3) acheter du vrac

C’est chiant? mais non. Il faut juste s’équiper et finalement, pas besoin de gros investissements, on a quasiment tout. Du vrac y en a partout, au marché, au super marché, chez le traiteur, au magasin bio… Y a même une chaîne de magasin de vrac où on peut trouver l’introuvable ( pastilles lave-vaisselle, sirop d’agave, lessive,shampoing…) http://daybyday-shop.com

Il faut juste prévoir, et finalement ça évite les achats impulsifs et donc le gaspillage… bocaux de différentes tailles, sacs en tissus refermables, bentos,… Hé, je ne m’adresse pas qu’aux mangeurs de graines hein! Oui, certains de mes proches mangent carne… A la coupe et non dans des barquettes!

En famille, quand les beaux jours reviennent, on aime bien par chez nous aller cueillir nos fruits et légumes au champs directement. Avis aux amateurs, leur culture n’est pas bio, mais raisonnée et on a des produits ultra frais dans l’assiette. Si on en prend en gros, à plusieurs, c’est carrément intéressant. http://www.cueillettedeviltain.fr/

Je sais qu’il y en a un peu partout en France pour celles et ceux que ça branche.

4) Privilégier le fait-maison

C’est tentant d’aller chez Picard, mais est ce que cela vaut vraiment le coup? Tous ces scandales alimentaires, ça vous vaccine pas vous? Je dis pas qu’il faut se priver, mais d’en faire un max soi-même… Perso je préfère suivre mes envies, mais pour celles et ceux plus organisés il existe une méthode appelée le batch cooking qui permet de préparer en même temps tous ses repas de la semaine.

En revanche, lorsque la récolte de la cueillette est bonne, je prépare un max de conserves maison. Coulis de tomates, confitures, gratins à congeler, sirops… Perso, j’ai toujours vu mon père et ma grand mère le faire… J’ai vu qu’ à Melbourne les gens se les échangent du genre ma conserve de pickles contre tes fruits au sirop… Pourquoi pas.

5) Investissez… pour votre salle de bain

Alors, puisqu’il n ‘est plus question de bouteilles en plastique, de cotons tiges ou de lingettes… On peut acheter son savon en vrac ou à la coupe. Le shampoing aussi se vend en vrac, chez nous, on a opté pour le shampoing solide ou les poudres lavantes donc c’est réglé. J’avais envie d’un gommage pour le corps super efficace et anti-capitons: j’ai investi dans une brosse en bambou, verdict: génial. Pour le visage? Une éponge de konjac ou un savon solide gommant sont parfaits.

Vous ne pouvez pas vous passer des cotons tiges? investissez dans un oriculi, petite spatule en bois pour nettoyer les oreilles( en bas à droite, les notre viennent de chez lamazuna une marque française végane et écolo)… Un savon d’Alep avec 40% d’huile de laurier fera l’affaire pour toute la famille. Pour le rasage, voilà un site qui propose de jolis rasoirs éco-responsables https://www.artdubarbier.com/ .

Concernant l’hygiène féminine, le savon d’Alep que je vous conseille plus haut fera très bien l’affaire, mais il est impératif de le choisir à 40% d’huile de laurier. Sinon il existe des version pain de votre savon habituel. Concernant les protections mensuelles, je suis revenue de la cup, donc je ne saurai vous la conseiller. Je teste actuellement les culottes mensuelles de la marque thinx.   Je vous ferai un petit article là-dessus. Oui c’est une marque américaine, je sais, mais pour l’instant je n’ai pas trouvé d’équivalent local désolée…

Pour conclure

Pour changer une habitude, j’ai compris qu’il fallait la remplacer par une autre. On y va à son rythme et on évite de culpabiliser quand on va en courant chercher des pampers à son bibou. C’est du vécu, j’ai échoué l’expérience des couches lavables…Personne n’est parfait, la prise de conscience est déjà importante… Le boycott des produits de consommation courante de mauvaise qualité  fera revoir leurs modes de fonctionnements aux industriels et nous permettra d’avoir accès à des produits de qualités sans leurs emballages toxiques et polluants. Le pouvoir est à nous, consommateurs, de choisir, d’ouvrir les yeux, de stopper cette course au n’importe quoi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*