Beauté

3 shampoings solides au banc d’essai

Il faut le savoir

Les amis, si vous décidez de changer de routine shampoing (ou autre mais là on parle de SHAMPOING), il faut savoir qu’il y aura un temps d’adaptation. On ne passe pas du silicone au no-poo comme ça. Alors, un petit conseil, qui n’est probablement pas valable pour tout le monde( cela n’a pas marché sur ma sœur par exemple mais t’inquiète on va trouver), passez d’abord par la case « poudres lavantes ». Si vous avez une nature archi-sèche, je dirai aussi d’essayer de troquer le shampoing par de l’après-shampoing. J’ai pas l’habitude de conseiller ce type de marque, mais le low-shampoo de chez Yves Rocher est pas mal du tout en transition.

Mon point de vue, de beaux cheveux, ce sont des cheveux naturels. Respecter sa nature, après ça dépend de chacun mais en général on est jamais mieux servi que par le naturel: cheveux raides, cheveux ondulés, bouclés, crépus… La nature est en général de notre côté. J’ai connu pleins d’amis, de collègues qui lissaient, brushaient, disciplinaient leurs cheveux, tous genres et toutes natures confondues. Déjà, on imagine le boulot… Ensuite, la surprise de voir la personne « au naturel », y a toujours perso un moment d’éblouissement sans rire.

Les 3 shampoings que je vais vous présenter sont donc à tester (si vous le voulez déjà) uniquement dans la mesure où vous n’utilisez plus de shampoings du commerce  » tradi » (en bouteille, avec une liste d’ingrédients que vous comprenez pas, venant de para/supermarché/parfumeries). Sinon? bah rien de grave excepté la déception… Cheveux ternes, asséchés ( ou poisseux selon la nature) qui ne comprennent pas ce qui leur arrive d’un coup.

Passer le cap?

Perso, je vous explique pourquoi je l’ai fait dans mon article sur la chute de cheveux. 

  1. pour stopper les bouteilles/emballages
  2. réduire la liste d’ingrédients au minimum( moins y en a, mieux tu te portes)
  3. Pour avoir de plus jolis cheveux

Un jour, ma belle-sœur me dis : » on a tous une belle nature de cheveux, c’est ce que nous en faisons qui a une incidence « . En y réfléchissant, j’ai compris qu’elle avait raison. Perso je les lavais tous les jours, même avec des soins haut de gamme, je séchais, j’attachais… Le premier truc, le plus dur, c’est d’arriver à bien espacer les shampoings. Je sais… L’odeur de sébum… La texture filasse ou tombante… Le cheveu triste quoi…

La bonne nouvelle, c’est que quand on commence à essayer les poudres lavantes type rhassoul ou shikakaï, rapidement les cheveux acceptent ces espacements, ils sont plus brillants, plus forts, plus doux. ET ça lave vraiment. Et nos cheveux ne sentent pas le sébum. Scientifique, si tu lis mon blog, ne t’offusque pas de mes expressions. Quand je dis sentir le sébum, ça veut plutôt dire le cheveu sale et non pas bien sûr cet élément essentiel que nous produisons pour protéger la peau.

Oui, quand je lis certains blogs tenus par des persoones un peu plus calées en sciences, je me rends compte qu’on se fait fait vite dézinguer dans le genre « y en a vraiment qui racontent n’importe quoi ». Bon alors je précise que souvent j’emploie le second degré ce qui n’est pas toujours évident à détecter pour le lecteur qui te connais  pas.... Après, ce que je partage ne sort pas de nulle part, je lis (mais si si des livres sérieux même), je parle avec des pros et je teste.

Bon allez on est entre nous

Oui je suis faible, victime de la société consumériste, ne me jugez pas… Il m’arrive d’aller dans un centre commercial, de pousser la porte de chez LUSH. Ça sent vraiment bon, j’ai du mal à résister aux couleurs et aux promesses faites malgré les critiques acerbes et même certaines expériences peu convaincantes, j’y retourne toujours. Et me fais avoir. Les vendeurs-ses sont archi-sympa, ont toujours un truc à te montrer finalement c’est du vrac, non testé sur les animaux, allez hop!

Avocado co-wash/ LUSH

Donc il est vendu comme un low-shampoo. Très doux. Il contient de l’avocat frais, donc très bon pour les cheveux, du vinaigre de cidre, de l’huile d’olive, du beurre de cacao,de cupuaçu, des huiles essentielles, du parfums et d’autres choses appelées produits synthétiques sûrs. 15,45 euros les 100 grammes.  Quand même. Allez je le prends, il est joli, il sent bon, il est solide et il promet de laver les cheveux en douceur sans les agresser.

J’essaie. Il ne mousse pas, pas de problème j’ai l’habitude. Le seul hic, j’ai l’impression de le passer et le repasser dans mes cheveux sans que le produit ne s’accroche. Je fais deux shampoings, comme à mon habitude et rince.

Alors voilà, j’ai du mal faire parce que j’ai laissé sécher mes cheveux à l’air et mes racines sont grasses… jusqu’au séchage total.J’ai tenté plusieurs fois l’expérience( à ce prix-là je vais pas m’avouer vaincue direct), ce shampoing n’est peut être pas adapté à mon type de cheveux (fins, normaux à secs), ils ne brillent pas et je n’ai pas la sensation de pouvoir trop espacer les shampoings. Dommage, j’aimais bien l’odeur. Je l’ai testé sur ma fille qui a les cheveux très secs . Le résultat est assez concluant je dois dire, ils sont souples et disciplinés sans l’aspect mité qu’ils peuvent avoir parfois. Donc en conclusion à tester si on a une nature assez sèche.

Shampoing solide cheveux normaux au pin sylvestre/ lamazuna

Une jolie marque bien présente et identifiable sur le marché de la cosmétique zéro déchets et végane. J’ai testé un certain nombre de choses chez eux et offert à mes proches les coffrets et autres. C’est joli, made in France dans la vallée de Chevreuse, et écolo. Le shampoing a une bonne odeur, très mignon avec sa forme de cannelé. Il est composé en grande partie d’huile de coco, argile verte et blanche et de l’HE de pin sylvestre. Lave bien, nécessite cependant me concernant un après shampoing ou un soin démêlant ( ceci dit je n’ai pas testé celui pour cheveux secs). Son prix: 9,90 euros/55g  dure assez longtemps si vous le laissez bien sécher à part après utilisation.

Shampoing solide cheveux secs/douce nature

Celui -là, si vous faites parfois vos courses en magasin bio ou sur les sites de vente en ligne bio, vous pouvez pas le louper. Voilà pourquoi je l’ai acheté. On le trouve à peu près partout, il est accessible 6 euros les 85g, et son format est très pratique pour la douche. A l’huile d’argan et argile rouge,beurre de karité, glycérine bio et tensio-actifs d’origine végétale. Pour plus de précisions… faire des études.  Son emballage est bio-dégradable, il est fabriqué en France sans matière animale ni pétrole. Toute la famille a fini par l’adopter. Moi, je m’en sert lorsque j’ai la flemme de préparer une poudre, avec je dois dire d’assez bons résultats, sans soin après et avec finition séchoir.

 

pour conclure

           

Après avoir cherché plusieurs avis concernant les shampoings solides sur la toile( et aussi ceux de mes proches), les avis étaient assez mitigés, c’est pour cela que vous ai mis en garde en début d’article. Moi même, avant d’avoir passé le cap et d’arrêter les shampoings tradi je me rappelle avoir essayé ce style shampoing en me disant plus jamais… Aujourd’hui, je ne vois pas acheter de shampoing en bouteille pour ma famille, une fois passé la desintox, on retrouve la vraie texture de ses cheveux, plus de racines qui regraissent au bout de 2 jours, plus de sécheresse au niveau des longueurs sans soins et plus de brillance naturellement. Ce qui reste très intéressant bien sûr, c’est d’une part la compo plus saine et surtout l’économie réalisée pour la planète et le porte-feuille… Après je dois dire que lorsque l’on a des cheveux longs, colorés ou décolorés, il faut quand même alterner et faire de temps à autre des bains d’huile et autre soins maison. Dans un prochain article je vous ferai part de mes recettes habituelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*